"Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde"

"Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde" "Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde" Avant tout acte sportif, on présente les équipes, cela est fait par le défiler d'environ deux heures où les différents quartier de la ville de Naha sont représenté par des groupes de personnes, enfants inclus, tous en costume, différent selon s'il joue d'un instrument ou d'un autre mais aussi par "Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde"les activités qu'il vont exercer durant le défiler. "Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde"Par exemple des démonstrations du Karaté d'Okinawa avec ou sans arme: on as pu voir du bâton et des saï (les armes étant réservé au démonstration effectuer par des adultes).

On a aussi pu apercevoir un des dieux apportant le bonheur en le diffusant avec son éventail.

Mais ce par quoi sont représenté les quartiers reste tout de même ces énormes poteaux que porte à tour de rôle les hommes du même groupes. "Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde""Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde""Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde"Bien sûr pour corser le tout, ce jour là, il y avait un fort vent de travers qui ne facilitait pas la tache de nos amis et qui bien souvent devait faire appel à leur collègues munis de bâton pour les aider à rééquilibrer la chose. Même les enfants ont droit à leurs poteaux, bien évidement de taille réduite.
Ensuite (aprés un repas bien mériter, je parle pour nous autres spectateurs) ils arrivent à destination, où la corde, Tsuna avait été mis en place quelque heure auparavant. Quand je dis la corde, ce n'est pas la réalité puisqu'en fait il s'agit de "deux" corde que l'on réunis en insérant un pieux en bois là où sera le point fatidique qui désignera le "vainqueur" de cet événement. Bien sur cela serait trop facile si les cordes étaient déjà réunis, donc cela fait aussi partis du spectacle: avant de tirer chacun de sont côté, Est ou Ouest, les les côtés réunissent leur effort pour les rapprochées et les attachées. Ensuite vient le moment ou les rois de l'Est et de l'Ouest transporter sur un plateau arrivent respectivement de leur point cardinaux en se déplaçant juste au dessus de la corde. "Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde" SUITEAprès un "combat fictif" (s'il s'agir bien d'un combat, étant trop loin je n'ai pu que deviner la choses), ils s'en retourne chez eux et enfin débute la lutte entre les deux région. Je suis avec l'Est, c'est partis pour trente minute d'effort intense, "Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde" SUITEbien sur entre coupé de pause, mais pas question de laisser sa place pour aller au toilettes, les places sont chers avec les quelques 260 milles participants et de toutes manière il est impossible de bouger. Après bien des effort et un départ fulgurant l'Est c'est incliné face à l'Ouest qui à réussit à tirer "la corde" de 20 centimètres de son côté. "Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde" SUITETant pis, le tout étant de participer, tous le monde repart avec un bout de cette corde majestueuse pour le moins qu'on soit équipé de couteau de cutter (la police française serait folle) ou d'attendre, en"Tsuna Hiki", Festival du "tire de la plus grande corde du monde" SUITE tenant fermement le morceau de corde qu'on a essayer de faire bougé, que le préposé nous la coupe. Après tous ces efforts, direction le buvette pour une bière bien mérité (personnellement, ce fut une boisson énergétique, mort de fatigue comme j'étais).
Voilà, rendez-vous l'année prochaine pour la revanche et la victoire de l'Est !

S.